OcéanAcousie

Le projet « OceanAcousie » s'inscrit dans une démarche de réflexion qui propose de sensibiliser le spectateur aux grandes thématiques de l’écologie sonore.

 

Il s’inspire notamment de la théorie de la niche acoustique, qui repose sur le fait que les espèces animales, pour assurer leur survie et leur reproduction, cherchent à établir une bonne communication entre individus. Pour éviter que leurs émissions acoustiques ne soient masquées par d’autres sons, les animaux privilégient ainsi les zones temps/fréquence les moins occupées de l’espace sonore.

 

A ce jour, nous savons que la pollution sonore provoquée par l’homme est très importante, et qu’elle menace l’existence de nombreuses espèces.

 

L’installation interactive matérialise chaque catégorie de son par un objet tangible. Le spectateur est amené à manipuler des évènements sonores, qui peuvent éventuellement en masquer d’autres. Par ce processus, l’installation questionne la place accordée aux sons dans les espaces collectifs ; ces sons pouvant tour à tour être considérés comme porteurs de messages et d’informations, indicateurs de biodiversité, pollution ou facteurs de bien-être.

L'installation OcéanAcousie invite le spectateur à manipuler différents sons issus des mers et des océans à l'aide d'une table interactive conçu par le collectif OKTO

Les espaces marins présentent également un écosystème propre où l'acoustique joue un rôle essentiel. En

s'appuyant sur l'écoute et le jeu, l'installation propose des pistes de réflexion sur la thématique de l'écologie sonore.

 

Le son des océans provoque des effets notables chez l'auditeur et ouvre la porte d'un espace de relaxation et de détente, un lieu onirique qui réveille nos imaginaires.